Mardi 22 janvier 2019-18h30- Work In Progress -Les hirondelles de Kaboul

Évènement gratuit 

 

 

Les réalisatrices Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mevellec seront au TLF pour parler de leur travail en cours sur le film d'animation d’après « Les Hirondelles de Kaboul » de Yasmina Khadra, publié aux Editions Julliard

Durée : 1h en moyenne

Matériel : Des extraits du films

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans.
Atiq et Mussarat sont mariés depuis de nombreuses années et ne se parlent presque plus. Lui supporte mal sa sinistre vie de gardien de prison pour les femmes. Elle, souffrant d’une maladie incurable, est à l’agonie. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément en dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leur destin dans la tragédie.

La note du producteur

« Les Hirondelles de Kaboul » est l’adaptation du roman éponyme de Yasmina Kha- dra qui a connu un fort impact médiatique en France comme à l’international. Vendu à plus de 560.000 exemplaires en France depuis sa parution en 2002, la renommée de ce livre a dépassé nos frontières, puisqu’il a été édité dans plus de 40 pays, avec un succès particulier aux Etats-Unis, en Allemagne, en Italie, en Espagne et dans les pays nordiques.

Avec le choix de l’animation, il ne s’agit plus de rendre compte d’un fait divers, mais d’un fait de société. D’ailleurs, plus que la dénonciation du régime taliban et de ses atrocités, nous avons toujours ressenti que le cœur même du sujet des «Hirondelles» est le conditionnement idéologique et moral des personnages de cette histoire. C’est de ce conditionnement que nait la dimension tragique de leur destin.

Pour la mise en scène, nous avons immédiatement pensé qu’il fallait le regard d’une femme, non pas pour légitimer le propos mais pour apporter la sensibilité et l’intimité que le sujet suppose. Le choix de Zabou Breitman à la réalisation est rapidement devenu une évidence. Ses précédents films montrent une extrême sensibilité dans son approche de l’ « intime », révélant cette inéluctable distance entre des êtres qui s’aiment ou qui ne peuvent s’aimer.

Zabou s’est tout de suite montrée enthousiaste face au projet et a totalement adhéré à l’idée de l’animation. Cette technique n’étant pas son cœur de métier, elle a souhaité que les Armateurs lui associe un réalisateur ayant déjà une connaissance de l’animation. Le choix s’est naturellement porté sur Eléa Gobbé-Mévellec qui est l’auteure de l’ensemble de l’univers graphique du film. Elle est à même de veiller à la cohérence des choix techniques avec l’artistique, toujours en collaboration avec Zabou Breitman.

Le dialogue qui s’est instauré entre ces deux auteures aux expériences distinctes mais complémentaires a permis d’une part d’éprouver l’efficacité et la cohérence de ce tandem féminin et, d’autre part, de révéler la vision et le ton que nous attendions sur ce projet : figurer la violence sans sacrifier la sensibilité du traitement, rendre l’humanité et la gamme infinie des sentiments des personnages, transcender le fac- tuel pour relater un conte universel.

Le potentiel du film, à l’instar de films du même type comme Valse avec Bashir ouPersépolis, nous donne confiance dans nos choix et nous visons le succès et le rayonnement dans les plus grands festivals internationaux.

« Les Hirondelles de Kaboul » traite d’un sujet universel : des histoires d’amour dans un monde en totale perdition, où les hommes sont devenus fous. Comment ne pas se sentir touché par ces femmes « enfermées » sous leur tchadri qui rêvent de vivre mais qui n’ont aucune perspective ? Comment peuvent-elles garder espoir ?

Ivan Rouveure

Directeur Général Délégué – Producteur executif

Les Armateurs

 

 



Brown Paper Tickets Ticket Widget Loading...

Click Here to visit the Brown Paper Tickets event page.

 
  • CINEMA-comingup-slider
  • TLF CINEMA 2019
  • TLF-comingup-slider
MERCI À NOS PARTENAIRES